La nouvelle poupée Realdoll connaît tout au sujet de son partenaire, comme ses films et ses plats préférés, ainsi que ses fantasmes. Il s’agit en fait d’un robot conçu dans le but de créer une nouvelle génération de poupées sexuelles plus futuristes.

Karim : Je viens de lire un article sur les poupées sexuelles nouvelle génération… cela paraît super bien… on choisit la sienne comme une vraie meuf… physique, personnalité tout y est… On lui indique tout ce qu’on aime vidéos, nourriture, et ce qui est cool tous nos fantasmes. Il y a une appli « personnalité » pour la modifier à son gré… s’ajuster à nos désirs du moment, pas besoin d’attendre le bon vouloir de l’autre, toujours là quand on en a besoin, bref la petite amie rêvée… pour moi c’est l’avenir…

Fatima : Tu parles, je pense que tu t’en lasserais bien vite. Un robot c’est un automate pas très fun ni glamour… on doit être bien vite dans la répétition et la routine… t’as beau changer le programme, il n’y a pas beaucoup de répondant en face de toi. Moi ce qui m’intéresse avec André c’est la relation avec un être de chair et de sang auprès de qui j’aime me pelotonner et ronronner comme un tout petit chat, une personne qui reste toujours un peu mystérieuse imprévisible qui évolue avec les ans…mais avec qui je me sens en harmonie et heureuse dans une relation vivante..

André :Tu crois pas qu’on peut faire des robots bien chauds à 37° avec les mêmes sensations au toucher que ton homme…

Alexia : Tu parles d’une relation … ce serait bien déshumanisé tout ça… pour moi ce qui compte c’est le lien unique avec mon petit chéri…avec tous mes cinq sens… le toucher, le caresser, entendre ses mots doux et voir ses regards, goûter sa présence, le sentir… avec un robot rien de tout cela…

Virgile : Pourtant il y a bien des jours où ça serait plus facile de vivre avec un robot à sa botte qui ferait tout et rien que ce qu’on lui demande …

Sylvia : Tu te sentirais vite seul, une machine ça ne t’apporterait pas de réconfort, pas de tendresse, pas de rire… Pour moi ce serait une compagnie virtuelle et irréelle, en tout cas je ne m’imagine pas vibrer à l’unisson avec un robot.

Karim : Rendez-vous dans 10 ans pour voir qui à raison ?

ipsum elit. tempus id in facilisis pulvinar mattis eget id,

Pin It on Pinterest

M