Se séparer ou pas ? Une vraie question qui peut devenir oppressante

Que faire quand cette question revient en boucle dans votre pensée ? Alimentée par les disputes, les non-dits, des difficultés de communication ou plus graves par une infidélité ou un acte vécu comme une trahison, cette question peut être lancinante, envahissante, oppressante.Imprégné d’une culture ambiante qui prône la séparation plus facilement que le couple durable, entouré de proches qui peuvent juger très rapidement et prendre parti, que faire de cette question et quelle décision prendre ? Faut-il lui donner vie et se séparer ? Mettre ainsi un coup d’arrêt à une vie qui ne vous convient plus.Ou bien la stopper net et rester en se donnant les moyens de retourner cette situation – s’il est encore possible – pour être certain de ne pas le regretter plus tard ?

Une question qui mérite de prendre du recul

Pour ne pas prendre de décision trop rapide qui peut occasionner des regrets, il est important de prendre le temps de réfléchir et de se poser  quelques questions.

  • Avez-vous l’impression d’être comme dans une roue de hamster, qui tourne à toute vitesse à ne plus pouvoir vous arrêter ? Vous auriez besoin d’un élément extérieur ou d’une personne tierce pour la stopper ?
  • Ou bien n’y a-t-il plus d’espoir, plus de retour en arrière possible, êtes-vous déjà dans une autre vie, inscrit(e) dans une autre histoire ?
  • Quels ont été les éléments déclencheurs qui ont provoqué cette situation actuelle ? Qu’est-ce qui est de votre responsabilité et du sien / de la sienne ?
  • Que pourriez-vous faire dès aujourd’hui pour améliorer votre relation ? En avez-vous envie ?
  • Et si un miracle se produisait cette nuit, enlevant tous les problèmes, que feriez-vous de différent demain ?
Se tourner vers un professionnel?

Bien évidemment, prendre une telle décision n’est pas anodine, et non sans conséquence, surtout s’il y a des enfants. Le fait de l’exposer à un tiers expert du couple peut aider à faire avancer la réflexion, à démêler le vrai du faux, à prendre du recul sur l’émotionnel et le rationnel, à évaluer ce qui peut changer, évoluer, être réparé éventuellement.

Florence Peltier, conseillère conjugale et familiale

commodo venenatis leo neque. accumsan sit sed adipiscing dolor.

Pin It on Pinterest

M