Dans les familles recomposées, l’organisation de Noël et du jour de l’an peut s’avérer compliquée, mais des solutions existent pour éviter les tensions et les déceptions.

La famille de Steve et Sylvie est composée de 6 enfants. Chacun d’eux avait 2 enfants d’une première union lorsqu’ils se sont rencontrés. Ils ont eu ensuite 2 enfants. A Noël, ils aiment se retrouver avec tous leurs enfants autour du sapin. Mais l’ambiance n’est pas toujours facile et il n’est pas rare qu’elle soit gâchée par l’un ou l’autre qui ne trouve pas ce qu’il espère. Le dernier Noël s’est plutôt mal passé car la fille ainée de Steve de 15 ans était furieuse d’être là car elle aurait aimé être avec toute la famille du côté de sa maman qui était réunie en Bourgogne avec tous ses cousins.

Pour éviter les tensions, quelques idées :

Bien prévoir à l’avance les dates de présence des uns et des autres

Lorsque la famille est recomposée, il faut réussir à s’accorder également avec toute la famille élargie : parents, beaux-parents, grands-parents, oncles et tantes. Tout le monde  doit se mettre d’accord pour trouver des dates: le 24 décembre au soir, le 25 au midi, parfois le week-end suivant ou précédent Noël en fonction des lieux de vie et des vacances de chacun.

Etre attentifs à chacun des enfants

Si la réunion des enfants des deux couples n’est pas habituelle, Noël peut exacerber les tensions dans la fratrie recomposée: concurrences entre les cadeaux, sentiment d’intrusion pour les enfants qui ne sont pas chez eux ou de jalousie pour ceux qui ne veulent pas « partager leur parent ». Sans oublier les comportements des enfants qui peuvent différer des méthodes éducatives de la maison. Attention à ne pas faire de différence de traitement entre les enfants et à garder une certaine souplesse quant à l’éducation des enfants de l’autre conjoint ! Pourquoi ne pas organiser un nouveau rituel commun pour souder la famille recomposée ?

Se coordonner pour l’achat des cadeaux

Pas facile de tomber juste pour les cadeaux pour la belle -mère ou le beau- père ! Alors pour éviter les déceptions ou les tensions, peut-être est-il préférable que ce soit le parent qui choisisse lui- même le cadeau de ses enfants ?

Lire aussi les conseils de Florence Peltier, conseillère conjugale et familiale et découvrez nos bons plans pour les fêtes

Pin It on Pinterest