Dans un couple, les blessures d’enfance des conjoints sont souvent source de tensions, de disputes et de crises. Avec l’approche Imago, elles peuvent devenir des opportunités pour grandir et être plus heureux avec soi et avec son partenaire.

Chantal d’Audiffret, thérapeute de couple, avec son mari Antoine, nous explique comment guérir son couple grâce aux blessures du passé.

Guérir en couple des traumatismes de l’enfance, c’est possible

Le couple est le lieu par excellence où se réveillent nos blessures d’enfance. Il peut s’agir d’une rupture affective mal vécue avec l’un des parents, un divorce trop violent, une jalousie excessive à l’égard d’un frère ou une sœur. Peut-être une trahison, une peur d’être abandonnée, une phobie…

Si l’on n’y prend pas garde, les malentendus et les tensions générées par ces blessures affectives profondes, peuvent sérieusement affecter le quotidien d’un couple, au point de rompre le lien qui unit les partenaires. Dans certains cas, quitter son conjoint semble être la seule solution.

Pourtant, aussi paradoxal que cela puisse paraître, ces mêmes blessures du passé peuvent contribuer à notre bonheur, devenir des chemins de guérison pour le couple et pour les conjoints, pour peu qu’on sache ce qui se joue derrière. Pour bien comprendre comment guérir son couple grâce aux blessures d’enfance, entrons dans le vif du sujet en analysant une dispute parfaitement banale.

Ces blessures d’enfance qui se cachent derrière nos disputes

Maya vient de tondre avec soin la pelouse du jardin. Elle est heureuse et fière d’elle. Paul rentre, jette un vague coup d’œil sur le magnifique tapis vert et s’exclame « Mais pourquoi n’as-tu pas tondu autour de l’arbre ? ». Frustrée et blessée, Maya réagit au quart de tour : « Tu n’es jamais content !».

S’ensuit une dispute d’attaques et de défenses ininterrompues qui entraînent les conjoints dans une spirale négative infernale dont ils ont malheureusement l’habitude : « Tu n’es jamais content ! » / « Oui mais pourquoi tu n’as pas fini ce que tu as commencé ? » / « Monsieur ne fait jamais rien et il se permet de faire des remarques aux autres ! » / « Mais je te dis-juste ce que je pense pour que ce soit mieux » / « Tu ne dis jamais que c’est bien » etc.

Que s’est-il passé ? Quel drame se rejoue derrière cette scène de ménage des plus banales ? En faisant une critique, Paul a réveillé chez Maya sa blessure inconsciente de compétence.  Pendant l’enfance, Maya ne recevait jamais de compliments de ses parents. Systématiquement, son père lui faisait toujours remarquer la plus mauvaise note de son bulletin scolaire.

Pour Maya, ce manque de reconnaissance et cette vision systématiquement négative étaient insupportables. Au point qu’à chaque fois qu’un situation actuelle réactive cette blessure, Maya explose et n’arrive à contrôler ni ses émotions, ni ses propos.

Pourquoi les blessures du passé ressurgissent-elles dans le couple ?

Si la relation de couple est le lieu privilégié où les blessures du passé ressurgissent, c’est parce que l’intimité de l’union avec notre partenaire nous ramène à cette autre relation de grande intimité : celle que nous avons connue avec notre mère, notre père ou la personne qui prenait soin de nous enfant. Cette relation qui nous a nourris mais aussi « blessés ».

Un parent ne peut pas répondre à tous les besoins affectifs et psychologiques de son enfant. Ce dernier va inévitablement être marqué, plus ou moins fortement et plus ou moins consciemment, par ces manques, ces situations difficiles ou inquiétantes. Elles vont provoquer des blessures affectives qui peuvent culpabiliser, affecter l’ego, la confiance en soi. Pour s’en défendre, l’enfant va développer des façons de moins souffrir en créant des systèmes de protection.

Pour moins souffrir, quelle stratégie avez-vous développée ?

Pour comprendre comment guérir son couple, il est essentiel de prendre conscience des mécanismes psychologiques de défense qui nous régissent. Pour cela, un vrai travail d’introspection et de vérité est nécessaire et peut être fait seul ou avec l’aide d’un psy, d’un thérapeute.

Pour simplifier, en thérapie relationnelle Imago, on classe les personnes dans deux grandes catégories en fonction du système de protection qu’ils ont mis en place pendant l’enfance : les maximiseurs qui cherchent la relation et les minimiseurs qui se mettent en retrait. Le maximiseur est ce bébé qui va mettre toute son énergie pour rechercher la relation : il va crier, essayer d’attirer l’attention, pour retrouver le lien avec le parent. Le minimiseur, lui, va garder son énergie à l’intérieur de lui, s’isoler, se refermer pour ne pas souffrir.

Pourquoi les querelles de couple sont-elles infernales ?

Ces deux attitudes totalement opposées se retrouvent souvent au sein d’un même couple. Pourquoi ? Parce qu’inconsciemment nous cherchons tous un partenaire qui a eu les mêmes blessures que nous, mais qui y a réagi de façon opposée. Le thérapie relationnelle Imago a ainsi mis en évidence qu’un maximiseur va presque toujours choisir un conjoint minimiseur et vice versa !

Après la phase romantique du début de la vie de couple où tout se passe bien, grâce à de petites d’hormones qu’on sécrète et qui nous font voir la vie en rose, vient ensuite la phase … de la réalité. On commence alors à voir l’autre tel qu’il est réellement, c’est à dire une personne différente de nous, qui ne répond pas toujours à nos besoins, et qui n’est pas telle qu’on l’avait idéalisée.

Et lorsque notre partenaire ne répond pas à tel ou tel besoin, notre cerveau primitif (qui est responsable de notre survie) réagit instantanément en mettant en place, de façon inconsciente, son système de protection. Un maximiseur commencera à crier, faire des reproches, attaquer. Pendant que le minimiseur se fermera, mettra de la distance ou prendra la fuite.

Piégés dans cette combinaison de survie, les conjoints qui réagissent de façon automatique sont aussitôt entraînés dans un cercle vicieux dont ils n’arrivent plus à se sortir. Au final, cette expérience douloureuse abîme fortement le lien entre eux et la relation amoureuse. Pourtant, lorsqu’elles sont bien vécues et comprises, les différences sont une vraie richesse pour le couple.

Comment utiliser le dialogue Imago pour guérir son couple ?

D’abord, les partenaires doivent apprendre à créer entre eux un espace de sécurité qui va leur permettre de ne plus communiquer sur un mode réactif qui coupe le lien amoureux mais de se différencier tout en restant en lien. Pour cela, un exercice de communication de couple très puissant et très efficace peut être testé : le dialogue Imago. Celui-ci va permettre aux conjoints de se parler de cœur à cœur tout en :

  • Manifestant – au cours du dialogue – de la compréhension, de l’empathie et de la compassion envers l’enfant blessé en l’autre ;
  • Donnant à l’enfant blessé ce dont il a besoin ;
  • Libérant la joie et « l’entièreté ».

En résumé, voici comment vous pouvez recourir au dialogue Imago dans votre couple.

  • Les conditions de l’approche Imago

Ce mode de communication, cette façon très spécifique de se parler n’est pas « naturelle ». Elle demande une vraie collaboration des partenaires. Avec votre conjoint vous devez partager le même désir de construire une relation saine et de retrouver ce sentiment de lien qui vous unit tout en étant reconnus dans vos différences.

  • L’objectif du dialogue Imago

Chaque partenaire doit bien comprendre que le sentiment qu’il ressent suite à un événement ou un propos lui appartient totalement. D’une certaine façon, votre partenaire n’est en rien responsable de ce que vous ressentez : tout au plus, il en est le déclencheur ! Dans le dialogue Imago, celui qui parle va aller chercher en lui l’origine du sentiment négatif ou positif qu’il ressent, au présent, et qui lui fait revivre des sentiments qu’il a déjà vécus dans son enfance. En explorant son passé, il va découvrir qu’il est, la plupart du temps, responsable de ses réactions très fortes voire excessives.

  • Le déroulement du dialogue Imago

Au début de chaque dialogue, vous définissez qui est l’émetteur et qui est le récepteur. Les rôles seront inversés à la fin du dialogue. Installez-vous en face de votre partenaire, assez proche. Imaginez que vous vivez tous deux dans deux mondes différents et qu’à tour de rôle, vous allez faire visiter votre monde à l’autre.

 

S’EXPRIMER. Pour faire visiter son monde à son partenaire, l’émetteur utilise le langage de la vulnérabilité, c’est à dire le langage en « Je » qui parle de lui et non le langage du « Tu » celui qui critique, blâme ou définit l’autre et génère systématiquement des conflits. Il parle de son discuter-couple-communicationexpérience, il explique ce qu’il a vécu, ressenti ou pensé dans telle ou telle situation, ce qui l’a fait souffrir, ce qu’il aurait aimé vivre, ses manques, ses peurs et ce que ces sentiments lui rappellent de son enfance.

ÉCOUTER. Le récepteur écoute, avec toute sa présence et sa curiosité, sans réagir, sans répondre, sans questionner, sans se justifier (même s’il n’est pas d’accord !) et il met de côté toutes ses réactions en faisant juste le miroir : il accueille chaque parole, il les reçoit dans son cœur avant de les retourner à l’émetteur sous forme d’un miroir fidèle, un miroir qui commence toujours par : « Je t’entends me dire … ». Il répète exactement ce que son partenaire vient de lui dire, avec les mêmes mots (pour rester dans le monde de son partenaire) et il termine par « est-ce que c’est bien ça ? »

L’émetteur, répond alors : « Oui c’est bien cela » et si ce n’est cela qu’en partie seulement il complète. Durant un dialogue, le récepteur n’a que l’autorisation de faire juste un petit signe à l’émetteur s’il parle trop longtemps pour lui permettre de faire le miroir. Il peut aussi lui demander, s’il a fini de parler « Est ce qu’il y a autre chose à ce sujet ? ». Cette question permet souvent de dévoiler une nouvelle couche de ressentis.

couple-discussion-echange-assisVALIDER. Puis le récepteur va faire ensuite le résumé de ce qu’il a entendu. Il passera ensuite à la validation en disant : « Je peux comprendre que… ». Valider c’est accepter la réalité de l’autre, sans jugement, sans interprétation ni justification ni conseils c’est aussi reconnaître ce qui, chez moi, provoque la réaction de l’autre. « Je peux comprendre que… » Même s’il n’est pas d’accord… Il pourra manifester ce désaccord lorsqu’il sera émetteur à son tour. Il exprimera enfin de l’empathie : « J’imagine que ce que tu ressens, c’est… ». Le récepteur se met ainsi dans la peau de l’autre pour imaginer ce qu’il peut ressentir.

Ensuite, les rôles sont échangés.

Les bienfaits de l’approche Imago pour guérir en couple

Utilisé par de nombreux thérapeutes, conseillers conjugaux et psychologues, le dialogue Imago s’avère être particulièrement efficace pour dénouer certains nœuds relationnels, instaurer une relation plus saine et permettre un nouveau départ dans le couple.

Voici les principaux bienfaits de ce dialogue :

► De nouvelles habitudes. En retrouvant un espace de sécurité pour échanger, le couple va apprendre à se parler avec davantage de bienveillance, d’empathie et à « baisser la garde ». Les partenaires auront conscience de l’importance de faire taire ce cerveau primitif qui réagit trop vite pour laisser la place au lobe frontal où se situent la conscience, la capacité à se mettre à la place de l’autre.

► Voir l’enfant blessé chez l’autre. Cette prise de conscience a souvent lieu au moment de l’étape finale du dialogue dite « de validation ». Le fait que le partenaire dise qu’il peut comprendre sans être nécessairement d’accord est extrêmement puissante. Être reconnu dans ses blessures répare et apaise en profondeur. Toute la dynamique de couple en est changée. Chacun va oser montrer sa vulnérabilité, en toute confiance, et le couple s’en trouvera renforcé.

► Ajuster son comportement. Quand les conjoints prennent conscience de ce qui se passe émotionnellement et intérieurement pour l’autre, et combien c’est important, ils sont beaucoup plus à même de changer et d’ajuster leur comportement. Quand on n’a pas compris l’importance de ce qui se passe on a plutôt tendance à dire « tu fais une histoire pour rien » (si on est maximiseur) et si on est minimiseur à enterrer l’affaire sans en parler plus avant.

► Retrouver son entièreté de petit enfant. Le bébé est une boule d’énergie qui va dans toutes les directions mais au fur et à mesure de sa socialisation, la vie va d’une certaine façon lui « couper les ailes ». À un enfant trop spontané on va dire : « on ne parle pas comme cela » et il va perdre cette spontanéité qui est une richesse. Toutes ces injonctions parentales censées nous socialiser, nous coupent un peu de notre vraie nature. Or, grâce au dialogue Imago, notre conjoint va venir nous chercher dans des endroits qui sont un peu gelés chez nous. Avec sa différence, la partenaire va nous aider à dégeler cette partie-là pour retrouver toute notre richesse intérieure.

Un chemin de guérison pour et par le couple

Si, grâce à un dialogue en sécurité et en profondeur, les deux partenaires arrivent à s’écouter vraiment, sans armes ni réactions de défense, pour comprendre pourquoi ils se sentent mal dans telle ou telle circonstance, alors ils découvriront l’enfant blessé à l’intérieur de l’autre. Ce petit enfant se sentira reconnu et accueilli.

echange-de-couple-amoureux-nature

Cette découverte va être source de nouveaux comportements qui vont les aider à se sentir en sécurité dans leur relation, à retrouver les parts d’eux-mêmes qui n’ont pas été reconnues, honorées et qui ont ainsi été perdues. Chacun, en aidant l’autre à soigner ses blessures, va en en même temps s’aider lui-même à soigner ses propres blessures. Dans l’intimité retrouvée, chacun va ouvrir les portes de sa propre prison dans laquelle il s’est enfermé en pensant se protéger.

Mais n’y-a-t-il pas des cas où il vaut mieux entreprendre une thérapie individuelle ? Certes il y a bien des cas graves, où il est conseillé d’aller voir un professionnel, seul ou chacun de son côté, pour régler ses problèmes personnels. Mais toute démarche et travail individuels, si on n’en parle pas en couple, peuvent avoir tendance à séparer les couples plutôt qu’à les réunir. La thérapie imago est un outil qui permet aux partenaires de travailler en couple leurs difficultés personnelles et cette collaboration change tout. Ce n’est pas le partenaire qui est le thérapeute mais c’est le lien que l’on récrée au sein du couple qui est thérapeutique.

Le dialogue Imago permet de guérir en couple de ses blessures d’enfance. Il est à la fois un chemin de croissance pour le couple mais aussi un chemin d’évolution personnelle pour retrouver sa vitalité originelle : l’autre n’est plus alors une menace mais un allié que je peux aussi aider à grandir comme il m’aide à grandir.  Ainsi la confrontation à la différence de l’autre ne sera pas, comme le dit Christiane Singer, « le signe qu’il faut clore l’aventure, mais au contraire qu’il devient passionnant de la poursuivre ».

 

Pour aller plus loin :

► Un site : www.imago-france.fr

► Deux livres : »La vie de couple Dix clefs pour mieux vivre à Deux » de Harville Hendrix et Helen LaKelly Hunt aux Éditions Imago ; « Grandir et guérir en couple » de Carlo Trippi aux Éditions Jouvence.

 

 

close

Des conseils & astuces pour prendre soin de votre couple

DEUX FOIS PAR MOIS DANS VOTRE BOITE MAIL !

Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Pin It on Pinterest

M