Les préliminaires ont un rôle essentiel dans la sexualité. C’est un jeu pour faire monter le plaisir qui peut permettre parfois d’atteindre l’orgasme. En effet, nous ne sommes pas tous égaux face à l’orgasme et contrairement à ce que l’on a coutume de penser l’orgasme n’est pas le but ultime d’une sexualité épanouie. Alors, ne nous fixons pas de but en matière de sexualité, l’essentiel est que les deux partenaires partagent du plaisir peu importe si l’orgasme survient en même temps ou pas.

Faire monter le désir 

Pour les femmes, les préliminaires permettent la lubrification du vagin. Pour les hommes, les préliminaires facilitent l’érection. N’hésitez pas à vous amuser car les préliminaires langoureux font monter l’excitation et le plaisir. Utiliser des huiles de massage, créer des jeux de rôle, fantasmer ensemble augmentent le désir et nous font partir vers l’orgasme. L’homme poussé par son désir, réduirait volontiers cette période à sa plus simple expression. Alors que la femme a besoin qu’on lui laisse le temps de se préparer à cette rencontre plus intime.

Apprendre à se découvrir

Les préliminaires permettent de se découvrir et de découvrir l’autre. Nous abordons tous la sexualité de manière différente selon nos désirs et nos préférences. A chacun de trouver son harmonie pour que chacun exprime son plaisir. C’est pourquoi, être à l’écoute des sensations de l’autre contribue à l’épanouissement sexuel du couple ce qui aide à trouver l’orgasme. Plus l’osmose est forte, plus les sentiments sont intenses plus le plaisir est décuplé.

Homme/femme : des besoins différents

Les préliminaires indispensables pour la femme peuvent être mal supportés par l’homme qui peut parfois les craindre. Il faut trouver et rechercher ensemble le juste milieu. L’apprentissage de la partenaire conduit à l’harmonie du couple. C’est parce qu’elle se sentira en confiance avec lui que la femme se libérera de ses inhibitions, de ses peurs ce qui lui permettra de libérer son érotisme profond. La femme fait une grande place à sa vie intérieure. L’homme en revanche est souvent poussé à l’action et à la performance par le fonctionnement quasi mécanique de son appareil génital.

L’importance des caresses

La femme attend les caresses. Chaque femme a ses exigences propres. Chacune a ses zones érogènes privilégiées et la séquence de stimulation qui la font réagir sont connues d’elle et d’elle seule. Pour que l’homme apprenne à connaitre ces zones, il lui faut du temps. C’est le secret de la rencontre qui associe, caresses, baisers, paroles… L’homme de son côté a moins besoin de stimulants pour émoustiller son désir. Il lui suffit de voir sa partenaire se déshabiller, pour le mettre en émoi… Les caresses n’exigent pas la nudité. Elles peuvent être plaisantes à travers les habits. Les zones érogènes de l’homme sont plus vastes que sa région génitale. Cependant tous les hommes ne sont pas égaux. Toutes les zones peuvent être stimulées tétons, pieds, la nuque, le lobe…

N’oubliez pas : les ébats n’ont pas besoin d’être rythmés et effrénés tous les soirs !

Pascal Anger, psychothérapeute, médiateur familial et sexothérapeute

diam velit, risus. sem, vel, felis elementum consequat. libero leo. eget

Pin It on Pinterest

M