Le désir d’enfant peut s’exprimer différemment entre l’homme et la femme. Alors, lorsque le couple n’est pas en phase avec ce désir, il est important de pouvoir en parler. Échanger sur ce que l’enfant représente pour chacun, sur les projets d’avenir, sur les changements de rythme et l’organisation à trouver, les ajustements à faire est essentiel.

Que peut représenter ce désir d’enfant ?

  • Élan vital inconscient, un appel de la vie instinctif, irraisonné parfois peu maîtrisé, sur lequel il est bon de s’interroger en couple ?
  • Désir personnel instinctif, une pulsion du corps et du cœur, un appel à materner, à inscrire son passé dans un avenir, à se prolonger dans une lignée familiale, à se réaliser ?
  • Fécondité de couple et pour la famille : une création à deux, fruit d’un amour et d’un projet de couple.  « Je veux un enfant de toi. » « Nous allons donner à notre enfant un petit frère/une petite sœur. »  « Mon nom va se perpétuer, nous aurons une descendance. » ?
  • Souffrance de la stérilité pour certains lorsque l’enfant tarde à venir. Lorsque que l’horloge biologique de la femme tourne et que le couple s’engage dans un long parcours médical ou une démarche d’adoption, le couple est face à une véritable épreuve.
  • Désir ambigu au centre d’un conflit interne : une part de soi désire un enfant, une autre n’en veut pas. Entre réalisation individuelle/professionnelle et accueil d’un enfant qui peut être perçu comme une gêne ou un frein ?
  • Désir décalé à harmoniser  au sein d’un couple avec des perceptions différentes. Pour la femme, un ressenti physique presque vital et pour l’homme,  un ressenti plus pensé, imaginé ?

Le désir d’enfant touche donc au plus profond de l’être humain.  C’est un instinct de vie, un désir à la fois  fort et puissant, conscient et inconscient, un acte d’espoir, un désir d’amour. Une chair issue des corps est créée et va survivre au couple. Un cadeau pour soi ? Un cadeau pour l’autre ? L’assurance de sa fécondité ? La transmission de la vie ? Avec l’enfant on sent qu’on va réaliser un rêve, s’ouvrir à la vie, devenir père, mère, s’inscrire dans une histoire familiale…

Pas d’accord ?

Face à ce désir d’enfant, l’homme et la femme ne ressentent souvent pas la même chose. Pour la femme, c’est assez souvent une évidence, un passage un peu programmé, un besoin inscrit dans sa chair et son cœur. Cela fait partie de sa nature. Pour l’homme, cela peut-être plus abstrait. L’envie prend corps progressivement au fur et à mesure de la grossesse de la femme lors des différentes échographies puis à la naissance et au fur et à mesure que l’enfant se développe.

Le rythme de vie de chacun, la pression au travail, l’environnement professionnel, familial, amical, nos histoires familiales différentes peuvent également intervenir dans l’émergence ou pas de ce désir. Alors si vous ne partagez pas ce désir au même moment, parlez-en, cherchez d’où vient votre désir et ce qui freine votre partenaire.

 

 

 

 

vel, ultricies Donec dolor. mattis pulvinar nec consequat. efficitur. facilisis diam eleifend

Pin It on Pinterest

M