Il est important de stimuler le désir pour retrouver une sexualité épanouie après une naissance. En effet, l’attention dûe au bébé, la fatigue, le manque de sommeil, les nuits écourtées ou entrecoupées peuvent être la cause d’une sexualité au ralenti après une naissance. Le ré-investissement de la sexualité du couple peut parfois poser problème. Prendre le temps de renouer avec son corps, d’éprouver du désir, ne pas laisser des non-dits s’installer dans son couple, en parler avec son partenaire peuvent être quelques pistes pour retrouver une sexualité épanouissante après la naissance.

Se laisser du temps

Les changements physiques, physiologiques et psychologiques liés à la maternité influent sur le désir sexuelAinsi, dans les premiers temps de fusion avec l’enfant, la femme peut ne plus ressentir le besoin de faire l’amour. Elle peut même considérer la relation sexuelle comme une invasion supplémentaire ! L’homme peut être troublé par les transformations du corps de sa femme et ne voir en elle que la mère de son enfant. Il faudra souvent du temps et de la patience pour réveiller le désir dans le couple.

Après l’arrivée de bébé, les parents, préoccupés par le quotidien, voient parfois dans la sexualité un risque supplémentaire d’être remis en question. «Je ne prends pas le risque de me rapprocher car je serai rejeté(e), donc je me protège», « Tu ne me donnes pas d’indice qui me laisserait penser que je suis bienvenu(e) auprès de toi…». Chacun craint d’être rejeté par l’autre.

Priorité à la complicité et à la tendresse 

Sans pression, hommes et femmes apprennent à réinvestir leur relation affective et à retrouver une bulle d’intimité : mots doux; regards; touchers tendres; jeux ; échanges; plaisir d’être ensemble; cadeau; sortie…

Être sensible aux signes adressés par l’autre, c’est montrer qu’on souhaite redonner une place à la complicité amoureuse, même si elle n’apparaît pas toujours prioritaire. Car, au-delà du contact physique, la sexualité met en jeu tout un dictionnaire amoureux : la complicité, la connivence, la capacité à communiquer sans mots, la tendresse… 

Parlez-en !

Dans le domaine de la sexualité, l’homme et la femme font preuve de générosités alternées alors, un pas fait dans un sens aide l’autre à en faire un à son tour. La relation sexuelle est faite de dons réciproques qui conduisent à l’harmonie. Chacun doit pouvoir dire à l’autre ce qu’il ressent et être compris par celui-ci. N’hésitez donc pas à parler de votre sexualité et de vos difficultés. Aldo Naouri, pédiatre et spécialiste des relations intra familiales, le dit: « Si vous voulez que votre enfant aille bien, occupez-vous l’un de l’autre. » 

Le témoignage de Deborah

“Après la naissance de notre fille, j’étais débordée, pas une minute pour moi. J’avoue que je n’avais pas vraiment la tête à faire l’amour, ni le temps d’ailleurs ! Heureusement, Philippe a été patient. Un jour, il m’a proposé un week-end en amoureux. Il m’a fait le grand jeu : diner aux chandelles, champagne … et ça a marché ! On avait du temps pour nous ! Depuis, on se fait une escapade tous les deux mois…J’en rêve avant, pendant et après !” Deborah

> Lire d’autres témoignages 

 

ut tempus massa venenatis vulputate, ut Lorem ante. id

Pin It on Pinterest

M