Si on devait définir la tendresse, nous pourrions dire que c’est un sentiment d’amitié, d’affection, d’amour qui se manifeste par des paroles, des gestes doux, des attentions délicates. Ou encore c’est une façon de se dire « je t’aime », de choyer l’autre. Elle exprime donc l’amour qui peut exister entre deux personnes. C’est une forme de communication qui se révèle être essentielle dans le bien-être de chacun.

Cependant elle « ne va pas de soi » et beaucoup de couples souffrent de son absence. En effet si nous n’en avons pas reçu dans notre enfance, nous n’avons pas gardé la trace de ce qu’elle procure, confiance, sérénité, bien-être. Et nous avons donc plus de mal à en donner, et peut-être également à la recevoir de l’autre. Alors comment faire pour progresser dans cette communication tendre ?

La tendresse, un langage pour se dire « je t’aime »

La tendresse n’est pas un sentiment mais une qualité de la relation à l’autre, de notre communication avec l’autre. C’est un langage de notre amour qui nous permet de le manifester. Elle passe par le corps, par la peau qui est notre 2ème cerveau, par des regards bienveillants et enveloppants, des petits mots doux, des massages délicats, des caresses, mais pas seulement… Ces gestes et ces attentions permettent de s’apprivoiser, de créer un climat de confiance propice à une sexualité harmonieuse ensuite. La tendresse s’oppose à la dureté du cœur et à l’indifférence. Pour Jacques Salomé, « la tendresse, c’est apprendre à conjuguer le verbe Toi. Un verbe très rare, à chuchoter avec respect, le seul verbe du langage de l’amour à se conjuguer avec le verbe aimer toujours au présent. C’est mon regard émerveillé sur ce que tu me donnes, c’est ton regard ébloui sur ce que je t’offre. C’est une parole ou un silence qui devient offrande. »

Tendresse, érotisme, préliminaires … L’avis d’une sexologue

Lever les freins et libérer la tendresse

Pour certains couples, la tendresse ne fait pas partie de leur ADN de vie ensemble! Pourquoi ? Les raisons peuvent être multiples: ils ne connaissent pas ses bienfaits car ne l’ont pas  » expérimentée » petits, n’ont pas eu de modèles dans l’enfance; ou bien ils y renoncent par crainte qu’une caresse ou un câlin conduise forcément à une relation sexuelle, sans échappatoire possible; ou encore ils aimeraient bien en donner mais ne savent comment s’y prendre. Est-ce trop tard? Certainement pas ! Il est possible de lever tous ces freins et de découvrir enfin les fruits de cette manière de s’aimer. Et cela est même essentiel car les signes d’affection et de tendresse sont un carburant merveilleux pour le couple. En effet, ils sont une preuve d’amour et montrent que vous êtes dans la relation avec l’autre. Tous ces gestes et ces moments de tendresse permettent également de remplir le réservoir affectif de l’autre, de se sentir en sécurité, de surmonter les difficultés, de se réconforter.  Parler ensemble de vos peurs, vos besoins, vos envies va vous permettre de vous reconnecter l’un à l’autre en fonction de vos besoins réels.

[SÉQUENCE COUPLE] Tendresse : 3 questions pour échanger sur nos besoins, envies, difficultés

Apprendre à manifester de la tendresse

Si elle est d’abord charnelle et crée ainsi dans notre cerveau un afflux d’un neurotransmetteur pacifiant, l’ocytocine, la tendresse passe également par les mots, l’écoute, la reconnaissance, l’intérêt, la disponibilité que l’on peut porter à l’autre. L’absence de ces signes peut être néfaste pour le couple, car perçus comme un manque d’attention, d’amour. Certaines personnes qui en ont peu reçu ont du mal à en donner. Mais il est possible de progresser doucement en commençant par des choses toutes simples. Par exemple passer une veste sur l’épaule de l’autre si elle/il frissonne, prendre sa main, caresser sa joue…. Par ailleurs l est nécessaire de créer un climat pour pouvoir exprimer cette tendresse, en étant à l’écoute, bienveillant, doux. Cependant il est important de trouver ce qui fait du bien à l’autre, ce qu’il aime comme gestes ou attitudes tendres. Et de faire attention à ne plaquer sur l’autre ce que nous souhaiterions pour nous même. Alors n’hésitons pas à en parler ensemble e à se dire ce qui nous fait du bien!

La tendresse : un besoin masculin aussi !

« Ma femme et moi sommes ensemble depuis quinze ans et faisons l’amour une fois par semaine environ. Je mentirais si je prétendais que la folie des débuts ne me manque pas. Mais, chaque fois, c’est un moment de communion et de plaisir intense. Surtout, il y a tout le reste : le plaisir de dormir l’un contre l’autre, les câlins… Je n’échangerais ça contre rien au monde. » Arnaud, 38 ans, est-il un alien au pays des hommes ?

La tendresse est-elle un besoin féminin uniquement? Et bien contrairement aux idées reçues, elle n’est pas réservée aux femmes, loin de là ! Les hommes aussi en demandent ! En effet, le besoin de tendresse et l’aspiration à une vie de couple sereine, détachée d’un objectif de relation sexuelle – généralement associés à la féminité – seraient partagés par les deux sexes. Effectivement, si l’on en croit les résultats de l’enquête de Philippe Brenot, psychiatre, sexologue et anthropologue, intitulée Les Hommes, le Sexe et l’Amour. En effet, dans cette enquête Alain Héril, « psychanalyste, sexothérapeute souligne que « Les hommes ont de tout temps reçu un message culturel et éducatif selon lequel ils étaient maîtres de la sexualité », rappelant que pour Freud, par exemple, la libido était masculine. « Ils ont toujours été ceux qui devaient désirer, poursuit-il. Mais, aujourd’hui, ils s’aperçoivent qu’ils ont aussi besoin d’amour et de tendresse.

Si la tendresse est essentielle à la relation harmonieuse d’un couple, elle permet également sur le long terme de développer la capacité de faire confiance, d’exprimer ses émotions, de lâcher prise, et de mieux savoir gérer des situations difficiles. Alors n’ayons pas peur d’exprimer par des petits gestes, des paroles, des attentions douces et délicates notre amour ! Pas besoin de révolutionner notre manière d’être, mais d’oser chaque jour un instant de tendresse pour l’autre. Le résultat sur votre relation est assuré, car comme le dit si bien Bourvil, « …sans la tendresse, l’Amour ne serait rien! »

 

 

Pin It on Pinterest

Atelier interactif Ennéagramme
M