Blandine Maurel conseillère conjugaleVous voulez améliorer votre vie de couple ? Voici 11 erreurs que vous devez absolument éviter pour filer le parfait amour.

Le point avec Blandine Maurel, conseillère conjugale et familiale, et thérapeute de couple.

 

Erreur n°1 – Avoir peur du conflit

Cette erreur de communication dans le couple est fréquente. Elle touche aussi bien des couples qui débutent leur relation amoureuse, que ceux qui ont de longues années de vie commune.

Souvent, l’un des partenaires (ou les deux) a mis en place de véritables stratégies d’évitement du conflit. Les désaccords et sujets qui fâchent sont soigneusement contournés. Les incompréhensions et les frustrations sont littéralement “mises sous le tapis”. Et les disputes quasi inexistantes, donnant l’impression d’une relation épanouie.

Quelle qu’en soit l’origine, cette attitude est une véritable bombe à retardement. Sous prétexte de maintenir à tout prix une harmonie conjugale de surface, les non-dits finissent par entamer la relation. Un jour ou l’autre, le conjoint qui “encaisse” atteint ses limites, et alors tout peut arriver…

« Il faut dédramatiser le conflit. C’est un indicateur qu’il est temps de parler en vérité et de se dire les choses. Accepter le conflit, c’est accepter que l’autre est différent, et sortir de l’illusion de la fusion. Bien sûr, ce n’est pas agréable, mais c’est indispensable pour la croissance du couple. Cet évitement du conflit poussé à l’extrême est souvent associé à la crainte de la séparation. Pour ceux qui n’arrivent pas à dialoguer, le recours à un conseiller conjugal peut vraiment faciliter les échanges et la compréhension mutuelle. » Blandine Maurel

Erreur n°2 – Penser que l’autre doit deviner mes désirs et attentes

Cet écueil est très répandu chez les jeunes couples. Subjugués par la magie des débuts, par l’attirance et la passion, les amants entretiennent naturellement l’idée que l’autre connaît tout et comprend tout de soi.  « S’il/elle m’aime, il/elle sait ce que j’aime, ce que je n’aime pas, ce qui me fait plaisir, … ».penser que l'autre doit deviner mes désirs et attentes

Or c’est une illusion absolue ! Même si des partenaires ont une vraie proximité dans leur relation sentimentale, ils n’en demeurent pas moins des êtres parfaitement différents.

 

« Chaque amant doit apprendre à formuler et partager ses désirs et ses besoins à l’autre. Cette attitude permet de construire une relation durable, à deux, où les besoins de chacun sont entendus et respectés. Si l’un des conjoints aime la mer et l’autre plutôt la montagne, les deux doivent pouvoir l’exprimer afin de créer un projet commun où chacun à sa place. » Blandine Maurel

Erreur n°3 – Laisser un enfant prendre la place du conjoint

Laisser un enfant prendre la place du conjointD’innombrables couples tombent dans ce piège. De fait, souvent, la naissance d’un enfant bouleverse profondément l’équilibre du couple. Certains conjoints se cantonnent peu à peu à assurer leur rôle de parent et leurs obligations professionnelles. La femme se désintéresse progressivement de la relation avec son mari. Et l’homme perd le goût de reconquérir sa femme. Les conjoints ne font plus d’efforts pour maintenir la flamme.

« J’ai à l’esprit cette femme se sentant totalement transparente. Lors des promenades, son époux avait pris l’habitude de marcher main dans la main avec sa grande fille… Pour être heureux en amour, il faut vraiment prendre soin de son conjoint et lui accorder une place spécifique. Les enfants ne sont pas là pour combler les carences affectives du couple. » Blandine Maurel

Erreur n°4 – Attendre que l’autre comble tous mes besoins

Lorsqu’on vit une histoire d’amour intense ou qu’on vient de débuter une relation amoureuse, on est tenté d’attendre trop de son partenaire, surtout lorsqu’on passe beaucoup de temps ensemble. Attendre que l’autre comble tous mes besoins On pense que l’autre doit combler tous nos besoins et désirs. Cette exigence est la source de nombreux problèmes de couple : dispute, crise conjugale, infidélité, séparation…

« Le mari et la femme ont des besoins différents qu’ils ne doivent pas hésiter à aller alimenter à l’extérieur du couple. Il ne s’agit pas de se détourner de la relation du couple mais de s’interroger sur ses propres besoins pour ensuite enrichir l’autre de ce que l’on a vécu. Une “saine distance” entre les conjoints laisse de la place pour mieux vivre la frustration, l’envie, le désir. Pour être amoureux et se désirer l’un l’autre, il faut aussi se placer dans la position de celui qui donne et non celui qui cherche à recevoir. » Blandine Maurel

Erreur n°5 – Ne pas s’excuser ou ne pas demander pardon

Ne pas s’excuser ou ne pas demander pardonDans l’esprit de certains conjoints, il n’y a pas de place pour les mots d’excuses. Les partenaires se disputent souvent. Ils passent sur ce qui a fait mal à l’autre, sur les blessures infligées au conjoint involontairement, sans mettre de mots, sans demander pardon. La relation conjugale devient toxique. Peu à peu, les rancœurs et les rancunes se cristallisent jusqu’à ce que la situation devienne irréversible.

« S’excuser et demander pardon, c’est reconnaître l’autre dans ce qu’il a vécu de douloureux. C’est aussi lui montrer qu’on va désormais essayer d’être plus attentif à lui. Cela ne veut pas dire que l’on ne “rechutera” pas, mais c’est une intention forte qui est manifestée. Dans bien des cas, un pardon ou un simple mot d’excuse permet de remettre les compteurs à zéro. Il est alors possible de renouer un lien de confiance et construire une vraie relation saine et durable. Soyons clairs : le pardon est l’un des secrets des couples qui durent. » Blandine Maurel

Erreur n°6 – Prendre l’amour pour acquis

Prendre l’amour pour acquisEh non, l’amour n’est pas (que) magique ! S’engager dans une relation amoureuse, c’est souvent faire une expérience émotionnelle exceptionnelle, surtout au début. Quand on tombe amoureux de l’autre, c’est bien de son image que l’on tombe amoureux, car on ne le/la connaît pas encore vraiment, et la séduction et l’attractivité sont particulièrement fortes. L’impression d’une complicité innée nous donne des ailes. Puis, naturellement, un besoin de distanciation se fait sentir. On commence à voir l’autre tel qu’il est et la flamme des débuts s’affadit. Le grand amour semble s’échapper, alors qu’il est à construire.

« On doit tous passer du « Je t’aime » à « Je veux t’aimer ». Il faut accepter que l’amour se transforme et se travaille. Une relation d’amour n’est pas quelque chose d’acquis mais bien une relation vivante et changeante qu’il faut entretenir, réfléchir, soigner et qui dépend de l’engagement de chacun des conjoints. Être heureux en couple n’est jamais le fruit du hasard. Aimer, c’est vouloir aimer. » Blandine Maurel.

Erreur n°7 – Dépasser les limites du respect

Dépasser les limites du respect Dans le conflit, ou dans certains fonctionnements de couple, il peut y avoir des comportements ou des mots qui vont trop loin. Des limites peuvent être franchies. Des mots qui font trop mal peuvent être prononcés. Ces dérapages au sein du couple sont particulièrement nuisibles à une relation stable et durable. Ils abiment et peuvent même finir par rompre le lien conjugal.

« Soit ces dérives sont intentionnelles, et dans ce cas, c’est très préoccupant. Soit, elles ne le sont pas. Dans ce cas, cela veut dire que le conjoint ne se rend pas compte du mal qu’il fait. Cela va créer une insécurité affective chez l’autre. Être conscient de ses propres limites et de celles de son conjoint est fondamental. Il est bon de se poser la question : « Est-ce que je respecte mon partenaire ? » Si je ne me sens pas respecté, il faut aussi pouvoir le dire à son mari ou à son épouse. C’est vital. Dans bien des cas, le recours à une thérapie conjugale peut être très bénéfique. » Blandine Maurel.

Erreur n°8 – Ne pas rassurer affectivement son partenaire

Ne pas rassurer affectivement son partenaireChez certains couples, il arrive que l’un des partenaires fragilise la solidité du couple en laissant planer un doute, par exemple, sur sa façon de vivre ses relations affectives à l’extérieur, alors que l’exclusivité sexuelle est un des fondements de leur engagement. Cette attitude crée en l’autre une grande insécurité affective qui peut provoquer des comportements nocifs, comme la jalousie. Cela peut être aussi un regard critique chronique sur la vie professionnelle du conjoint… Ne pas rassurer affectivement son partenaire met en péril la stabilité du couple.

« La réassurance est l’une des bases d’une relation qui dure. Cette sécurité affective permet à chacun des conjoints de trouver la juste distance dans la relation amoureuse. Tous deux vont pouvoir s’autoriser une autonomie affective indispensable pour équilibrer leur couple. » Blandine Maurel.

Erreur n°9 – Étouffer l’être aimé

 Étouffer l’être aiméIl arrive que l’un des conjoints ait une demande affective beaucoup trop forte par rapport à l’autre. Ce dernier va finir par se sentir assailli et piégé par ces demandes trop fortes et disproportionnées.

« Encore une fois, une relation saine et épanouie exige une forme d’autonomie affective de chacun des conjoints. Il est bon de ne pas tout attendre de l’autre Il y a une forme d’équilibre à trouver qui est variable selon chaque couple et qui doit passer par le dialogue. Un thérapeute de couple peut être particulièrement aidant pour cela, car il facilite grandement l’écoute mutuelle. » Blandine Maurel.

Erreur n°10 – Ne pas prendre de temps pour deux

Ne pas prendre de temps pour deux Avec le temps, il est fréquent qu’une forme de routine s’installe. Le couple passe alors au second plan. Insidieusement, les temps à deux « en amoureux » se réduisent et finissent parfois par disparaître complètement. C’est souvent le cas avec l’arrivée des enfants dans une famille car cela remanie profondément la vie conjugale.

« Beaucoup de couples se donnent de fausses excellentes raisons pour ne pas se retrouver à deux. Pas le temps, pas l’argent, pas de solution de garde ou, tout simplement, n’en voient pas la nécessité. Certains couples par exemple, font tout en famille, avec leurs enfants. Mais sur le long terme, c’est dangereux pour le couple. Pour nourrir leur relation, les conjoints ont besoin de temps à deux, de discussions, de partager des activités ensemble, de faire des projets en couple, bref, de rompre avec le quotidien. Il ne s’agit pas nécessairement de tout réformer mais plutôt d’ouvrir des espaces de respiration où le couple se retrouve en couple. » Blandine Maurel.

Erreur n°11 – Oublier l’humour et la fantaisie

 L’humour et la fantaisie ont beaucoup de saveur dans la vie d’un couple. Ils contribuent à apporter de la joie et une certaine légèreté. Utilisé avec tact et finesse, l’humour permet aussi de se dire des choses avec la distance nécessaire, sans en faire tout un plat !

compliments en couple

« La fantaisie ouvre aussi à un nombre de possibles infinis. Sur ce point, j’invite les couples à être particulièrement créatifs car c’est tellement vivifiant ! » Blandine Maurel

Sylvain Sismondi

 

À lire pour (re)construire et renforcer son couple :

close

Des conseils & astuces pour prendre soin de votre couple

DEUX FOIS PAR MOIS DANS VOTRE BOITE MAIL !

Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Pin It on Pinterest

M